08 septembre 2010

San Francisco s'embrume, San Francisco s'allume...

 Bonjour à tous !

 La rentrée est arrivée pour tout le monde désormais, les américains ne sont plus les seules à étudier. Cependant, il reste une partie des vacances à raconter, et il faut bien se changer les idées de temps en temps. Je sais bien que les Clermontois ont un Chmurf à lire, mais il faut penser à distraire les autres aussi !  Voilà donc le récit de ces derniers jours de vacances, qui remontent tout de même à mi août. Le premier qui dit que je suis fainéante, en plus d'être un rapide, a quand même bien raison.

 Petit rappel : nous étions à Vegas (Nevada), aprés deux jours au Grand Canyon (Arizona). Je précise les états, un peu de géographie, ça ne fait de mal à personne, et puis y'a pas de raisons que je sois la seule à m'embrouiller avec ce détail. Moi qui ne connaît pas les 26 régions françaises (au fait, y'en a bien 26 ?) et qui a fait profil bas lors de tous mes cours de géographie, j'ai le droit de crâner un peu pour une fois.
Nous quittions donc très tôt (ndlr trop tôt) le Nevada pour rejoindre la Californie, Los Angeles d'abord (juste l'aéroport, mais quand même) pour atterrir, après un délai d'une heure dû à d'interminables cercles dans le ciel (à croire qu'on était loin d'être prioritaires pour l'atterrissage !) à San Francisco. (ndlr moi perso j'ai dormis pendant les interminables cercles!!!)

DSCF3852

Los Angeles

 Il est donc grand temps de découvrir la ville...

 Premier cliché vérifié : San Francisco, ça descend et ça monte pour de vrai. Mais vraiment pour de vrai. Des escaliers auraient été plus pratiques que certains trottoirs (ndlr des escalators plutôt). Et au passage, on bénit la boîte automatique, parce que le démarrage en côte ne doit même pas être possible autrement.

DSCF3877

 Second cliché : le Golden Gate Bridge, ben c'est un des ponts les plus photographiés au monde, et ça aussi c'est vrai, rien que moi je dois en avoir 60. Il n'a pourtant rien de spécial. Il est orange (ndlr le rouge est aussi une couleur acceptée), il est suspendu, bref, c'est un pont orange suspendu (ndlr déduction quand tu nous tiens). Mais le mythe est là, et on en pleure pas, mais on est quand même sacrément content ! On l'aura fait à vélo, en voiture, et c'est quand même la classe, non ? Pour l'info, comme ça vous pourrez briller en société, il a été inauguré en 1937, et fait partie des 7 merveilles du monde moderne selon des ingénieurs américains.

DSCF3927 DSCF3989 DSCF3925

DSCF3995 DSCF4001

 Troisième mythe, je cite Jérôme : "San Francisco, c'est la Bretagne américaine". Alors là je ne sais pas trop. Paraît qu'on a été chanceux, le monsieur qui nous a loué les vélos nous a dit : " c'est bien, il n'y a quasiment pas de vent aujourd'hui". On a pas la même notion de "pas de vent". Et il a fait gris, et y'a eu du soleil. Pas de pluie. Donc vous déciderez par vous-même, les bretons diront qu'il pleut jamais en Bretagne, les autres le contraire, bref, battez-vous, nous on veut de l'animation.

DSCF3917 DSCF3930

 Sinon, on a visité Chinatown, et c'était bien sympa, surtout la pause gastronomie ^^, on a fait plusieurs tours sur la baie, on a utilisé le fameux tramway, qui fout quand même un peu les jetons : "non mais on va vraiment monter cette côte ? " " Mais t'es sur que ça va pas redescendre ?"

DSCF3881 DSCF3885 DSCF3891

 Le second jour, on a eu une idée brillante : et si on louait des vélos ? Premier objectif, traverser le pont, visiter Sausalito, revenir à SF, faire un tour dans le Golden Gate Park, et revenir au point de départ. Le gentil monsieur loueur de vélo approuve mais nous prévient : "si vous faites ça, vous serez fatigués en revenant !". Taratata, nous on est pas des lopettes, on fait du vélo tous les jours d'abord à Norman, et parfois et ben on fais même deux fois l'aller retour maison-labo qui prend tout de même 6 minutes !

DSCF3966


 On est donc monté sur des supers vélos (cela ils ont pas dû coûter 85$ à Walmart !), et c'est parti pour le Golden Gate Bridge ! C'est super, à part qu'il fait si moche qu'en fait on sait pas qu'on va monter sur le pont tellement il est enfoui sous les nuages. On se prend pour des supers stars à faire des excès de vitesse (non en fait c'est pas vrai, y'a tellement de monde que c'est impossible de rouler), et on découvre, quelques kilomètres aprés le pont, la petite mais néanmoins pétée de tunes ville dénommée Sausalito. C'est absolument ravissant, construit sur le flanc de la montage, la vue sur SF et sa baie pour chaque maison, de la verdure partout pour protéger du regard voyeur des touristes, et un grand soleil (alors qu'à SF je rappelle qu'on ne voit pas le pont). Bref, idyllique ! Jérôme décide d'emménager au moment où des pigeons de la taille d'un caniche veulent lui piquer ses chips, et même si au début c'était rigolo, quand il y en avait 25 qui avançaient vers nous pour réclamer leur pitance, on faisait moins les malins !

DSCF3931 DSCF3939 P160810_12

DSCF3932 DSCF3933 P160810_12

 Retour sur le ferry, on fait coucou à Alcatraz au passage.

DSCF3953

 On passera sous silence la souffrance pour arriver jusqu'au Golden Gate Park (allez voir le cliché numéro un, vous comprendrez). On n'a même pas le courage d'apprécier le parc, et on file droit vers l'océan. Premier contact avec le Pacifique, et dixit Jérôme, ben le Pacifique, c'est froid.

DSCF3965


 Il est temps de retourner rendre les vélos. La carte disait qu'une fois au Pacifique, il n'y avait plus que des descentes jusqu'à la fin. Le nombre d'insultes proferées ainsi que la nature de celles-ci lorsque nous avons aperçu la côte qui nous attendait ne seront pas révélées, on sait qu'il y a des yeux chastes et innocents.
C'est évidemment épuisés que nous rentrons à l'hôtel. Après tout, on a parcouru une quarantaine de km dans une journée, et à SF qui plus est. Dodo !

DSCF3970 DSCF3972 DSCF3973

 Dernier jour déjà, nous récupérons la voiture. Direction le bridge, again, et Muir Woods. C'est un parc naturel, magnifique, qui sent bon la lessive ^^ (ndlr no comment sur ce coup). On prend ensuite la route pour la Napa Valley, on a bien essayé de goûter un peu de vin local, mais à 5 heures, tout était fermé. Direction donc Berkeley, histoire de dire qu'on y était, et SF, pour retrouver Adèle, Henri et Maxime. Une dégustation de crabe, une choré sur YMCA, et une détestable odeur de poisson sur les mains, il est temps de dormir. Au revoir San Francisco, c'est avec plaisir que nous reviendrons (ndlr encore) !

DSCF4014 DSCF4008 DSCF4012

DSCF4015 DSCF4022 DSCF4020

DSCF4029 DSCF4036 DSCF4038

 Pour encore plus profiter de SF....

DSCF3876 DSCF4040 DSCF3907 DSCF3983 DSCF3961 DSCF4010 DSCF3963 DSCF3982 DSCF3903 DSCF3897 DSCF3896 DSCF3882 DSCF3889

DSCF3861 DSCF3908 DSCF3869 DSCF3866 DSCF4025

 Et voila, c'est terminé pour ce voyage... Mais on vous promet! On reviendra pour continuer à vous raconter nos aventures américaines et à vous faire voyager avec nous!       

 Nicolas Hulot si tu nous entends, on va te piquer ton job!!!

                                                                                                         A bientôt, et gros bisous !

Posté par sarahetjerome à 03:39 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur San Francisco s'embrume, San Francisco s'allume...

    Des pigeons... Vraiment étrange les pigeons, on dirait... je sais pas... des mouettes, mais en plus sales Oop

    Posté par Bimbele's, 09 septembre 2010 à 07:41 | | Répondre
  • ben un pigeon, une mouette, c'est pareil : sa vole, les enfants courent après, et sa mange des chips !

    Posté par sarah, 14 septembre 2010 à 04:50 | | Répondre
  • Ouais, pas faux, n'empêche que le cri de la mouette est quand même beaucoup plus casse-$$$$$$$$.

    Posté par Bimbele's, 14 septembre 2010 à 07:30 | | Répondre
Nouveau commentaire